Comment grand-mère faisait-elle son vinaigre de cidre maison ?

L’Art ancestral du vinaigre de cidre maison #

Dans la société actuelle qui privilégie de plus en plus le retour aux sources, les recettes de grand-mères, riches d’un savoir-faire ancestral, séduisent à nouveau. C’est le cas du vinaigre de cidre maison, dont la méthode de fabrication artisanale, pratiquée jadis par nos aïeules, retrouve aujourd’hui une place de choix dans nos cuisines. Loin des produits industriels souvent dénaturés, cette préparation savoureuse et santé illustrait à merveille l’art de vivre de nos ancêtres.

Qui n’a jamais entendu parler des vertus incommensurables du vinaigre de cidre ? Un avis unanime s’est formé autour de ses bénéfices pour la santé. Cependant, toutes les qualités n’ont pas été attribuées à n’importe quel vinaigre de cidre, un test s’impose donc avant de l’adopter dans nos habitudes culinaires. C’est donc avec une certaine nostalgie que l’on s’interroge : comment grand-mère faisait-elle son vinaigre de cidre maison ?

Comparatif : le vinaigre de cidre maison de grand-mère contre le vinaigre industriel #

L’élaboration du vinaigre de cidre de grand-mère est le fruit d’un processus long, nécessitant à la fois patience et minutie. Il y a bien sûr la possibilité d’acheter du vinaigre de cidre tout fait dans le commerce, mais le fait-maison a une saveur inégalée et des bienfaits préservés. Le meilleur comparatif entre les deux se trouve d’ailleurs dans la longue liste des éléments étrangers qu’on retrouve dans le vinaigre de cidre industriel, comme le sucre ajouté, les colorants, et autres produits chimiques.

À lire Le petit plus de grand-mère pour rendre ses gâteaux fondants

La fabrication du vinaigre de cidre débutait par la récolte des pommes du verger. Ces fruits, soigneusement sélectionnés, étaient ensuite pressés pour en obtenir du jus. Ce dernier était alors laissé à fermenter dans un endroit frais et sombre pendant plusieurs semaines. Le liquide ainsi obtenu était le cidre, première étape de préparation du vinaigre. La transformation du cidre en vinaigre s’effectuait grâce à une seconde fermentation causée par l’oxydation du cidre en présence de bactéries acétiques. À l’issue de ce processus, grand-mère se retrouvait avec un vinaigre de cidre maison, à la fois doux et piquant.

La vraie recette du vinaigre de cidre maison de grand-mère #

Pour suivre les pas de grand-mère, on a besoin de pommes bio, d’eau, de sucre non raffiné et d’un récipient en verre. Après avoir pressé les pommes, mélanger le jus obtenu avec l’eau en respectant les proportions d’un litre de jus pour 250 ml d’eau. Y ajouter du sucre à raison de 100g par litre de jus. Placer le récipient dans un endroit frais et sombre durant la première fermentation de 4 à 6 semaines. Une couche de mère de vinaigre va se former à la surface du liquide. Assurez-vous d’avoir assez de patience, car la seconde fermentation peut prendre jusqu’à 2 à 3 mois. Le vinaigre est prêt lorsque l’odeur acide du vinaigre devient prédominante. Il suffit ensuite de le filtrer et le conserver dans une bouteille hermétique.

Le vinaigre de cidre maison : un héritage précieux #

Adopter la recette du vinaigre de cidre de grand-mère, c’est perpétuer un héritage précieux. On réapprend à respecter le temps, à valoriser le fait-maison et à prendre soin de notre santé. Et surtout, on se reconnecte avec des pratiques simples qui nous relient au cycle de la nature et des saisons. Un legs précieux, qui permet d’ajouter une touche authentique à nos plats et une saveur unique à notre quotidien.

Ilovemagrandmere.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :