Pourquoi et comment grand-mère utilisait-elle le bicarbonate en cuisine ?

Quand nous pénétrions dans le sanctuaire culinaire de nos grand-mères, le parfum des plats préparés avec amour nous enveloppait dans une étreinte chaleureuse.

Le bicarbonate dans le tourbillon culinaire de grand-mère #

Sur la table, une boîte mystérieuse nommée « bicarbonate de soude » faisait toujours son apparition. Bien loin des cuisines hypermodernes d’aujourd’hui, nos aînées utilisaient ce composé aux nombreuses vertus pour réussir leurs recettes les plus audacieuses. Un ingrédient dont la réputation n’est point usurpée à l’issue d’avis et de tests comparatifs enthousiastes.

Pourquoi grand-mère utilisait le bicarbonate en cuisine ? #

Colporté de génération en génération, l’utilisation du bicarbonate en cuisine trouve ses origines dans des pratiques ancestrales. Ce petit génie de la cuisine a montré sa supériorité à de nombreuses reprises. Les grand-mères l’utilisaient pour ses multiples talents tant en pâtisserie qu’en cuisine. D’une part, il était leur meilleur allié pour rendre leurs gâteaux moelleux et aérés, agissant tel un levain naturel dans les pâtes levées. Grand-mère en ajoutait aussi pour s’assurer de hautes montées pour ses blancs en neige.

D’autre part, utilisé comme attendrisseur, il rendait les légumes plus croquants, tout en préservant leurs couleurs vives, et les viandes plus tendres. Mais son effet ne se limitait pas seulement à cela. C’était aussi une façon ingénieuse pour éliminer l’amertume des légumes et réduire l’acidité des sauces tomates. Ses pouvoirs de neutralisation lui valaient une place de choix dans le monde culinaire et le rendaient indispensable dans toutes les recettes de nos aînées.

À lire Le petit plus de grand-mère pour rendre ses gâteaux fondants

Comment grand-mère utilisait-elle le bicarbonate en cuisine ? #

Le mode d’emploi du bicarbonate dans la cuisine de grand-mère suffisait à attester de son efficacité. En pâtisserie, une quantité modique d’une cuillère à café suffisait pour rendre les pâtes plus légères et moelleuses. La recette dite « des sablés de grand-mère » est un exemple éloquent de cette pratique.

Voici la recette : Pour une vingtaine de sablés, prenez 250g de farine, 125g de sucre, 125g de beurre, un œuf et une cuillère à café de bicarbonate. Mélangez la farine, le sucre et le bicarbonate. Ajoutez l’œuf et le beurre coupé en morceaux. Malaxez jusqu’à obtenir une pâte homogène. Réservez 1 heure au réfrigérateur. Etalez la pâte et découpez les sablés. Cuisez-les à 150°C durant 15 minutes.

Pour attendrir la viande, la recette de grand-mère indiquée d’ajouter une cuillère à café de bicarbonate à la marinade ou à l’eau de cuisson. L’astuce était d’être parcimonieux dans son utilisation pour éviter un goût particulier dans la préparation. Le légume, quant à lui, était plongé dans une eau d’ébullition agrémentée de bicarbonate pour préserver son aspect croquant.

Un héritage culinaire indéfectible #

Le bicarbonate en cuisine est donc un véritable héritage de nos grand-mères. Elles savaient, par expérience et transmission, mettre en valeur ce produit du quotidien pour sublimer leurs mets et ravir nos papilles. Utiliser du bicarbonate comme le faisaient nos aînées est une façon de renouer avec un savoir-faire ancestral et d’adopter une cuisine plus naturelle, doué d’une authenticité attractive. C’est aussi une façon de réaliser que le meilleur peut être en notre portée, niché dans de simples gestes et des ingrédients basiques, avec une efficacité sans pareille.

À lire Le secret de grand-mère pour un café toujours parfait

Ilovemagrandmere.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :