Comment grand-mère faisait-elle pour garder ses épices fraîches plus longtemps ?

Dans le cadre délicat de la conservation des épices, grand-mère a toujours su comment garder intacts leur saveur et leur fraîcheur.

La question des épices sous l’oeil d’une experte #

Les arômes spécifiques et le charme de chaque condiment dépendent en grande partie de la manière dont ils sont stockés. Un avis qu’elle revendiquait souvent, arguant que les épices mal conservées perdaient leur intérêt culinaire. Ce test du temps a révélé la pertinence de ses méthodes, et nous comprenons aujourd’hui pourquoi elle accordait tant d’importance à la conservation de ces joyaux gastronomiques.

Les secrets de la conservation des épices #

En se lançant dans un comparatif des techniques modernes de conservation, les méthodes de grand-mère se sont révélées incontestablement les meilleures. Avant tout, les épices doivent être rangées dans des récipients hermétiques. Ces derniers protègent les condiments de l’humidité, la plus grande ennemie de leur fraîcheur. En outre, il est primordial que les récipients soient opaques. L’exposition à la lumière peut, en effet, altérer la couleur et la saveur des épices. Par ailleurs, grand-mère préconisait d’éviter le contact direct des épices avec la chaleur. Ainsi, elle les conservait loin du four ou de la cuisinière.

L’autre secret de conservation touchait à la transformation des épices. Quand c’était possible, grand-mère préférait les acheter entières et les moudre elle-même au fur et à mesure de leur utilisation. La mouture libère les huiles essentielles des épices , et les conserver sous cette forme les expose à une déperdition rapide de leur saveur.

À lire Le petit plus de grand-mère pour rendre ses gâteaux fondants

Recette ancestrale de conservation #

En guise de première étape, grand-mère choisissait avec soin des épices de qualité supérieure. Une fois le choix fait, elle s’empressait de placer les épices dans des pots en verre teinté hermétiques. Les épices entières étaient conservées tels quels tandis que celles moulues étaient précédemment séchées. Pour ce faire, elle les disposait dans un endroit frais et sec avec une ventilation adéquate. Au bout de quelques jours, une fois les épices bien sèches, elle les plaçait dans les récipients hermétiques.

Les récipients étaient ensuite entreposés dans un lieu frais et sec loin des sources de chaleur. Le placard du salon était son emplacement préféré. Il convient de noter qu’elle effectuait un contrôle régulier des épices, vérifiant les dates d’ouverture et reniflant le contenu des pots pour s’assurer que les arômes étaient toujours intacts.

Un héritage culinaire à Valoriser #

Avec sa précision affectueuse, grand-mère nous a légués le secret de la conservation des épices. Son savoir-faire, éprouvé par des décennies d’expérience, nous permet aujourd’hui de goûter à la saveur authentique des épices. Ainsi, la meilleure des recommandations serait d’adopter ses méthodes pour conserver notre propre assortiment d’épices. Comme le dit si bien l’adage : la tradition a toujours une saveur particulière.

Ilovemagrandmere.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :